Africa Healthcare and Medical Tourism Summit | Marrakech | + 212 6 01 61 26 26 | fbahdi@gmail.com

Développement de la stratégie d’exportation des services de la santé

MAROC : Développement de la stratégie d’exportation des services de la santé

Le tourisme médical ou tourisme de santé ou encore évacuation sanitaire consiste à se faire soigner dans un pays autre que celui où l'on réside, par économie ou pour bénéficier des soins et des prix qui ne sont disponibles qu'à l'étranger.

Selon la Banque mondiale, le secteur du Tourisme de Santé pèse annuellement 40 milliards de dollars dans le monde, dont 10 milliards de dollars pour la seule région du Moyen-Orient.

Selon une étude de Deloitte, depuis les années 80, le Tourisme de Santé croit de plus de 10% chaque année

Dans un rapport publié par VISA et Oxford Economics, l'industrie du tourisme médical a été évaluée à la somme stupéfiante de 439 milliards USD, avec un taux de croissance projeté de jusqu'à 25 % en glissement annuel au cours des 10 prochaines années

Bandar Ben Fahd, le président de l’Organisation Arabe du Tourisme (OAT, relevant de la Ligue des Etats Arabes), a affirmé que les dépenses annuelles des pays arabes dans le cadre du tourisme médical à l’étranger ont atteint 27 milliards de dollars (USD), chaque année à l’étranger, alors qu’une partie substantielle de ce montant aurait pu être dépensée dans le monde arabe.

En jouant sur sa compétitivité-prix, l’Inde est devenue l’une des premières destinations dans ce secteur.
Elle a créé un visa dit de « catégorie M », dédié au tourisme médical, qui facilite l’entrée sur le territoire des patients et de leurs accompagnateurs La publicité en ligne a joué un rôle majeur dans sa promotion. Par exemple, le ministère indien du Tourisme s'est associé à Microsoft pour lancer une campagne de publicité en ligne sur les plateformes MSN / Windows Live aux États-Unis, en Europe et en Asie d'octobre 2006 à mai 2007. Des lettres d'information par e-mail ont été envoyées aux utilisateurs de MSN Hotmail qui avaient manifesté un intérêt. La campagne a été un grand succès et a permis au ministère du Tourisme d'atteindre son public cible.

Attractivité des pays offreurs de soins

  • Réputation des Professionnels de Santé et de la qualité des établissements
  • Qualité, facilité et fluidité de l’organisation du parcours de soins de santé
  • Prix
  • Sécurité financière: Devis fermes et définitifs «tout inclus»
  • Législation nationale.
  • Facilité d’accès
  • Facilité à l’obtention des Visas
  • Hub aérien low cost
  • Transports terrestres depuis l’aéroport
  • Accueil personnalisé et services à la personne tout au long du séjour.

Tourisme de Santé : les acteurs de ce marché

1. Les Professionnels de Santé
Professeurs reconnus internationalement et établissements de santé spécialisés
Centre de télémédecine et technologie de la communication
Centres dentaire, d’ophtalmologie et d’esthétisme
Conseils et information santé

2. Les organisateurs
Coopérations médicales
Régulation médicale Internationale
Formation médicale

3. Les prestataires de services annexes et connexes
Etats et Régions
Hôtel spécialisés
Voyagistes
Compagnies d’assistance et conciergerie médicale

4. Les financeurs et promoteurs de l’offre médicale internationale
Assureurs, Ministères et Grandes Entreprises
Courtiers et sites internet

Le Maroc Hub du continent africain
Initiée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu Le Glorifie, la vocation africaine du Royaume du Maroc a pris une nouvelle dimension en s’inscrivant dans le cadre d’une vision de long terme qui s’appuie sur les vertus de la coopération Sud-Sud et sur l’impératif du développement humain, dans l’établissement de rapports économiques équitables justes et équilibrés.

Le retour du Maroc à l’Union africaine et la signature de plusieurs accords de coopération et d’investissement, ne manqueront pas de renforcer d’avantage le rôle de locomotive économique et social que joue le Maroc sur le continent africain.

Les pays africains ont, en effet, conscience de la volonté qui anime le Maroc de construire avec eux des partenariats fructueux, axés sur des investissements et des programmes rigoureusement définis associant les secteurs public et privé dans les pays concernés. Et dans ce cadre, le Maroc renforce sa position de deuxième investisseur africain en Afrique, étant d’ailleurs premier en Afrique de l’Ouest.

L'Afrique subsaharienne et désert médical
Avec toujours des taux de natalité forts, une amélioration de l’espérance de vie avec l’émergence de nouvelles classes moyennes résultat d’une croissance économique significative, les déterminants socioéconomiques et culturels font des systèmes de santé en Afrique des systèmes mixtes, qui font face à des énormes défis ayant à gérer une large panoplie de pathologies traditionnelles et nouvelles.

Devant le grand manque de ressources aussi bien financières qu’humaines, les pouvoirs publics dans la majorité des pays africains sont dans la grande difficulté à développer un système de santé égalitaire et efficient. D’un point de vue médical, le continent africain ressemble à un désert, qui en fait la zone la plus déshéritée au monde dans ce secteur.

L’Afrique face aux transitions environnementales, épidémiologiques et démographiques :

Lorsqu’on parle santé en Afrique, on met le doigt forcément sur les infrastructures manquantes, mais surtout sur le déficit en ressources humaines santé.

L’Afrique compte aujourd’hui environ 24% des personnes malades sur le plan mondial, mais seulement 3% de l’effectif mondial des professionnels de la santé.

On enregistre déjà un manque de 7,2 millions de professionnels de la santé au niveau mondial, ce chiffre atteindra 12,9 millions d’ici 2035.

L’Afrique à elle seule compte un quart du déficit mondial.

En moyenne en Afrique on compte 15.1 professionnels de la santé pour 10000 habitants (médecins 2.7/10000 et corps paramédical 12.4/10000), bien au-dessous du seuil critique de 23 professionnel de la santé pour 10000 habitant recommandé par l’OMS.

L’Afrique subsaharienne compte environ 145 000 médecins (5 % des 2 877 000 médecins en exercice en Europe) pour desservir une population de 821 millions.

Les 47 pays d’Afrique subsaharienne comptent à peine 168 facultés de médecine et, parmi ces pays, 11 ne disposent d’aucune faculté de médecine et 24 n’en ont qu’une seule.

En moyenne à la fin de leur formation, 27.5% des médecins africains émigrent, ceci dû principalement à des infrastructures inadéquates et à des salaires peu attractifs.

Au cours des 5 dernières années les écoles de médecine africaines ont perdu de 10 à 18 % de leur corps enseignant. Parmi d'autres défis majeurs, l'amélioration du service de soins aux populations, est une priorité pour les prochaines décennies en Afrique.

Le Maroc, Capitale Africaine du Tourisme Médical et de Santé
Le secteur de la santé en Afrique a connu une croissance rapide ces dernières années, qui a permis de donner naissance à un marché africain du Voyage de Santé

Le Maroc se positionne comme destination touristique médicale de choix suite à l’amélioration du plateau médical dans le Royaume et à la stabilité du pays.

Le Royaume du Maroc dispose de plateaux techniques de dernière génération, de médecins de haut niveau et des infrastructures solides médicales et paramédicales lui permettant d'assurer aux touristes et patients des prestations combinant à la fois soins médicaux et séjours de convalescence dans des complexes touristiques.

Le Maroc fait partie des quatre destinations médicales phares d'Afrique, à côté de la Tunisie, de l'Afrique du Sud et de l'Egypte.

Des atouts demeurent « encore largement sous-exploités »

Le Maroc peut ambitionner à devenir un pôle de tourisme médical mondial à l’image de ce qui se passe ailleurs.

A condition bien sûr d’accompagner ce développement par une stratégie nationale, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, et l’établissement de rapports économiques équitables justes et équilibrés; afin de répondre aux besoins croissants de l’Afrique qui compte, aujourd’hui, 500 millions de citadins demandeurs de services dans différentes spécialités médicales de grande renommée

Vu l’importance du tourisme médical et sa contribution à l’image du Royaume, à l’accroissement de l’économie, il convient de promouvoir la Plateforme, « Le Maroc, Capitale du Tourisme de santé ».

En effet, l’écosystème du Tourisme médical du Maroc est encore peu valorisées et peu connues à l’étranger, et on observe davantage de stratégies isolées de la part des acteurs que l’esquisse d’une politique nationale.

Compte tenu des qualités réelles et perçues du système de soins marocain et sa capacité à répondre à la demande mondiale et l’accueil des patients étrangers, le tourisme médical peut être une source de revenus et de création d’emplois dans les domaines de la santé et du tourisme.

Indice Mondial du Tourisme Médical
Dans son rapport de 2016, le journal leader du secteur, Medical Tourism Index™ (MTI), a répertorié les 41 principales destinations pour ceux qui recherchent des services à valeur ajoutée et des soins de santé de haute qualité dans le monde entier.

A noter que le Maroc se classe 31e parmi 41 principales destinations mondiales selon le rapport de 2016 Medical Tourism Index™ (MTI), et 3e parmi les pays francophones. Ce classement prend en compte également la stabilité politique de la destination.

Positionner le Royaume comme pôle et destination santé

Recommandation

Développer le tourisme médical au Maroc nécessiterait la mise en place d’une stratégie nationale qui lui est consacrée par le Lancement d’un Cluster ou d’un écosystème structuré du tourisme médical et du voyage de Santé au Maroc en provocant l’adhésion et identification autours de la marque Territoire : Maroc, Destination Santé, par une promotion ciblée

L’enjeu est de faire du Royaume chérifien un des modèles internationaux et africain en matière de tourisme médical, à l’image des Etats unis, de l’Europe de l'Ouest, de l’Inde, ou de la Turquie

Appui à la Promotion des Investissements et des Exportations dans le Secteur de la Santé

  • Création d'une Agence de promotion des investissements et des exportations des services de santé par les Ministères de l'intérieur, des Affaires Etrangères, de la Santé, du Tourisme et du commerce extérieure, financé par le volume de malades étrangers qu’il aura permis d’accueillir
  • L’Agence de promotion des investissements et des exportations des services de santé devra favoriser toutes formes d'alliances et de rapprochement entre entreprises et institutions de nature à développer les synergies entre elles pour favoriser leur compétitivité et promouvoir le Maroc comme pôle d'excellence international du tourisme médical par une meilleure valorisation de ses savoir-faire
  • Cette agence également devra définir et mettre en œuvre un cahier des charges des services de voyages, hôteliers, équipes ou hôpitaux capables d’accueillir des malades étrangers et leur donner un label, à partir d’un référentiel qualité intégrant l’organisation et la prise en charge des patients étrangers au Maroc

Développement des échanges internationaux de services de santé

  • Définir des cibles prioritaires : pays, grands comptes
  • Identifier au sein du réseau diplomatique pour chaque ambassade des pays cibles, un correspondant santé qui créera des liens entre les établissements hospitaliers marocain, les services consulaires des pays des patients potentiels, de leurs établissements, de leurs facultés de médecine et de leurs assureurs « santé ».
  • Animer le réseau des médecins marocain formés à l’étranger et, le cas échéant de s'en servir à l'occasion d'une stratégie "pays".
  • Simplifier la procédure des visas pour les patients, leurs familles et les médecins étrangers venant se former au Maroc

Constituer une plateforme médicale pour les professionnels du domaine du continent africain.

  • Créer des co-entreprises avec des hôpitaux en Afrique.
  • Permettre aux patients d’être suivis dans les hôpitaux en Afrique jumelés à des hôpitaux au Maroc.
  • Accueillir les médecins africains pour des stages d’observation de durée variable
  • Organiser des missions de formation dans les pays demandeurs, courts et pointus destinés au personnel de santé africains

Création d’un Cluster du Tourisme Médical au Maroc

  • Lancement d’un Cluster ou de Pôle Santé du tourisme médical et du voyage de Santé au Maroc en provocant l’adhésion et identification autours de la marque Territoire : Maroc, Destination Santé, par une promotion ciblée
  • L’objectif est de favoriser l’implantation de grands groupes privés hospitalier mondiaux en créant une plateforme de facilitation en termes d’installation à l’instar des pôles automobile ou d’aviation, contribuant ainsi à la montée en gamme de l’offre santé au Maroc
  • Ces pôles santé permettant la montée en puissance des ressources humaines dédiées par le transfert de compétence de grands groupes de la santé qui s’y implanteront.

About Africa Healthcare and Medical Tourism Summit

Next Event

Africa Healthcare and Medical Tourism Summit
http://tourisme-medical-expo.com
December 2018
Marrakech - Morocco

Africa Relation Public

Africa Relation Publics est spécialisé en marketing territorial, événementiel et communication publique

Stay Connected on:

    

Contacts Africa Healthcare and Medical Tourism Summit

For general information about the Africa Healthcare and Medical Tourism Summit | Casablanca / Expo / Conference, including registration, please contact us at:
contact (@) tourisme-medical-expo.com
+212 6 01 61 26 26
Casablanca Maroc